Studio Cagibi – le cagibi de curiosités

1 Shares
1
0
3

Il est 10h04 au moment où j’écris cet article et c’est avec un mélange d’appréhension et d’excitation que je rédige celui-ci. Nous sommes aujourd’hui tous.tes confiné.e.s pour des raisons qui n’échappent à personne, nettoyé.e.s, peut-être, d’un quotidien stressant ou angoissé.e.s à l’idée d’un isolement prolongé. Il est l’heure aujourd’hui, de profiter de cette expérience pour prendre de nouvelles résolutions, si tant est que les conditions d’un certain confort soient réunies (tout le monde n’a pas la chance d’avoir un chez soi, certain.e.s sont sur le devant de la scène et font tout pour nous). C’est pourquoi, c’est aujourd’hui, après quelques jours de repos pour prendre le recul nécessaire au début d’une nouvelle aventure, que je décide enfin de me lancer dans cette introduction.

Studio Cagibi – la naissance du projet

Studio Cagibi, c’est la combinaison parfaite entre le cagibi de ma grand-mère, regorgeant de trésors, dans lequel je passais des heures petites à admirer la contenance et le studio, cet endroit dont l’acception est ambigüe, faisant référence aussi bien à un espace de création qu’à un petit lieu de vie.

“La maison abrite la rêverie, la maison protège le rêveur, la maison nous permet de rêver en paix. Il n’y a pas que les pensées et les expériences qui sanctionnent les valeurs humaines.”

Gaston Bachelard, La poétique de l’espace

Un matin, en me réveillant, j’ai eu comme une révélation. Et si tout ce que j’aime pouvait se retrouver dans une seule activité? S’il était possible de regrouper mon amour de la lecture, ma passion de l’image et de la décoration d’intérieur, et mon profond attachement pour l’écriture en une seule et même toile rendant mon quotidien passionnant?

Tout me paraît clair désormais : je suis photographe et depuis mon plus jeune âge, passionnée de lecture et d’écriture. L’image, la lumière, la composition sont pour moi les mots clés de mon existence. Comme tout le monde, je cherche, je tâtonne, parfois dans le noir, parfois en plein jour mais les yeux fermés, pour trouver cette activité idéale qui pourra donner vie à toutes mes passions dévorantes.

Cette toile se dessine à moi comme une évidence : je vais ouvrir un blog.

Studio Cagibi – vers une décoration plus responsable

Ce blog, de quoi parle-t-il ? Une autre évidence m’a frappée au moment de décider de la ligne conductrice à toutes mes passions.

La décoration d’intérieur, comme on la présente aujourd’hui, en dit long sur notre société : une société dans laquelle il faut toujours plus. Travailler plus, gagner plus, acheter plus. Acheter plus pour briller, rendre son quotidien pratique et beau, faire abstraction du temps qui nous manque en équipant sa vie des dernières technologies pour gagner du temps. Investir dans des biens, une propriété dont on ne fera usage que quelques heures par jour, ne profitant même pas, au final, de cet intérieur si confortable tout en creusant l’écart des richesses et participant, par la même occasion, à un déclin de notre écosystème. (1)

Photo de mon petit “jardin d’hiver” dans ma cuisine. Tous droits réservés à Lucile Dizier/Studio Cagibi, 2020.

Ce blog n’existe pas dans le but de pousser à la consommation. On aura beau en demander “encore”, ce n’est pas une raison pour consommer toujours plus. Je vous présenterai donc (dans le désordre), des interviews, des tutoriels DIY, des façons de faire des choix plus éco-responsable. Quoi de plus responsable que de créer ses propres meubles, sa propre décoration? Attention, je ne ferai pas l’éloge du “tout fait maison”. J’ai conscience qu’il s’agit d’un concept de privilégié.e.s et je ne souhaite pas me placer en juge des personnes qui n’ont pas le temps, pas les ressources ou pas l’énergie de s’occuper de leur intérieur d’une façon aussi chronophage. Mais je suis convaincue que chacun.e d’entre nous peut améliorer sa qualité de vie en apprenant à consommer moins tout en ayant un intérieur qui leur plaît. 

Comment les livres vont rejoindre cette aventure?

Les livres sont chez moi une obsession aussi bien esthétique qu’intellectuelle. Je me nourris des mots depuis que je sais lire et d’histoires depuis que j’arrive à les comprendre. Depuis que j’ai quitté ma colocation et emménagé seule, j’ai passé mon temps à arranger la disposition de mes livres, à les organiser et les réorganiser sans cesse. J’aime les sortir de leur bibliothèque pour leur éviter de prendre la poussière et les mettre à une place qui leur correspond mieux. 

Ma bibliothèque, quelques livres – Tous droits réservés à Lucile Dizier/Studio Cagibi, 2020

C’est pourquoi j’ai décidé d’intégrer mes lectures aux articles de ce blog, car cela allait de soi que je parle de ce qui contribue à mon bien-être au-delà de la décoration de mon appartement. Les livres sont cette cerise sur le gâteau qui apporte un supplément de chaleur à mon chez moi. Et comme j’ai décidé de vous ouvrir un peu la porte de chez moi, il fallait bien ça pour que l’immersion soit complète.

“Le petit toit que forment les livres lorsqu’on les entrouvre, tranche tournée vers le ciel, est le plus sûr des abris”

Chantal Thomas, Souffrir

Il réside dans cette envie un besoin d’assumer également mes imperfections. Je ne souhaite pas faire de ce blog une activité chronophage, mais j’ai besoin de travailler pour ce en quoi je crois et de m’y donner à fond. Ce blog me permettra de faire l’expérience nouvelle de devenir celle que j’espère être – celle qui grandit avec et grâce à ses convictions. 

Sur ce, je vous souhaite une bonne visite sur Studio Cagibi!

Sources :

(1) Chez soi. Une odyssée de l’espace domestique. Mona Chollet, Éditions Zones, 325 p.
Le livre de Mona Chollet a inspiré les deux citations de ce texte, ainsi que le paragraphe associé. Mona Chollet est une journaliste et essayiste, connue pour Beauté fatale, les nouveaux visages d’une aliénation féminine et Sorcières, la puissance invaincue des femmes aux éditions La Découverte. Je recommande chaudement la lecture de ses textes, et j’en parlerai plus longuement dans un article.

4 Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You May Also Like