Partagez cet article

Anna Touvron, designer graphique et céramiste a depuis toujours la passion de créer des identités et environnements graphiques. Aujourd’hui, Anna partage son temps entre son activité de graphiste, de céramiste et l’organisation d’ateliers de céramique sur Bruxelles (Forest). Après une séance photo pour mettre en lumière ses réalisations Anna Tou Ceramic, j’ai décidé de l’interviewer pour découvrir son approche et son parcours.

Anna dans son atelier à Forest

Le parcours d'Anna

Tout a commencé à Toronto en 2017. Anna Touvron, designer graphique, quitte sa Bretagne natale pour changer d’air. L’air change en effet radicalement : -30°C, les hivers sont durs. En cherchant une activité qui la sorte de l’ordinaire, Anna découvre un atelier de céramique artisanale basée sur le modelage (Studio Dalmori) à 200 mètres de chez elle et tombe sous le charme de l’argile. 

« Au début le but était de trouver une occupation au cœur de ce temps effroyable qui m’était complètement inconnu et de faire quelque chose de mes mains, quelque chose qui me réchauffe et me sorte de l’ordinaire et surtout quelque chose qui me sortait des écrans. Comme je travaille sur ordinateur, j’avais besoin de couper. »

Anna, dans son studio à Forest
L'atelier d'Anna Tou Ceramic à Forest

En rentrant du Canada, Anna s’installe à Bruxelles et prolonge sa formation en s’inscrivant aux cours de céramique à l’Académie des Arts de Bruxelles. Elle y apprend beaucoup de choses mais s’aperçoit des limites d’avoir un four à l’extérieur de chez soi : les pièces, fragiles, risquent constamment d’être brisées durant le transport. L’installation de son atelier lui permet de travailler à 50-50 entre son activité de graphiste et de céramiste. Lorsque les pièces sont au four, elle travaille sur des projets clients et lorsqu’elle attend les réponses d’un client, elle s’éloigne de l’écran pour modeler une nouvelle pièce ou donner un atelier. Son projet Anna Tou Ceramic est né. 

Anna, dans son atelier Forest
Des visages réalisées par Anna

Si elle donne l’impression de ne jamais s’arrêter, c’est parce qu’Anna est une passionnée qui stimule sa créativité par l’apprentissage de nouvelles techniques. Au cœur de ses valeurs, la volonté de transmettre aux autres ses découvertes. Au cours d’ateliers d’initiation ou de stages découverte plus longs, vous pouvez découvrir les différentes pratiques du modelage. Les mains sont votre outil principal ici, et vous apprendrez à façonner à la plaque, en pincée ou colombin.

Polissage des pièces crues réalisées par Anna

Casser les murs entre art et artisanat

Issue d’une famille de brocanteurs, Anna traîne sur les marchés depuis petite avec ses parents. Son intérêt pour l’artisanat et l’art s’y développe.

« Le fait de partir d’un bloc de terre et de le transformer en objet visuel ou artistique  procure une sensation est unique et incroyable en termes de modelage. »

Anna définit sa pratique comme duale – à la fois artisanale et artistique. Elle réalise aussi bien des objets du quotidien, auxquels il est possible d’attribuer une fonction, que des objets d’art, comme de la sculpture ou des travaux de mise en scène. Son projet a pour objectif de réduire la distance entre artisanat et art – selon ses mots « il y a entre les deux un mur transparent mais encore très épais

« Il y a une volonté de réduire la distance entre art et artisanat, pour que l’art devienne accessible, pour que les gens puissent acheter quelque chose de beau et bien fait »

Anna a une « volonté de réduire la distance entre art et artisanat, pour que l’art devienne accessible, pour que les gens puissent acheter quelque chose de beau et bien fait », le tout, en démocratisant les prix.

La pression de la réussite et l’instabilité financière sont des difficultés communes à beaucoup de créateurs. Aujourd’hui plus que jamais, il est difficile de gagner sa croûte de sa pratique artistique. Trouver des compromis et vendre peut donner l’impression d’un gros mot dans ces domaines – mais avec la volonté de personnes créatives comme Anna, il est aujourd’hui possible d’entrevoir une brèche dans le mur qui sépare des domaines qui coexistent depuis toujours et ne peuvent pas exister l’un sans l’autre.

S'inspirer : les références d'Anna

Niki de Saint Phalle – je l’ai découverte quand j’étudiais à Paris vers mes 18 ans. J’ai un souvenir de cette fontaine qu’elle a réalisé avec Jean Tinguely. Le traitement du volume est intéressant et m’a toujours trotté dans la tête. C’est aussi pour ça que dans mon métier de graphiste j’aime particulièrement travailler l’objet : les livres, les brochures. On pourrait dire que c’est ce qui fait le lien entre ma pratique de la céramique et du graphisme.

Minuit Céramique – un collectif de céramistes qui produit des collections saisonnières.

Studio Dalmori– avec Joni Moriyama, une résidence basée sur l’apprentissage du modelage auquel Anna a participé en 2017 à Toronto

Studio Made – avec Mie Kim, Anna a appris la céramique au tour en 2018 à Montréal 

Retrouvez Anna Tou Ceramic en ligne

Le site internet d’Anna Tou Ceramic – l’atelier de céramique Saint-Gillois d’Anna. Vous y retrouverez ses créations mais aussi toutes les infos sur ses ateliers

 L’instagram d’Anna Tou Ceramic – retrouvez les dernières aventures et nouveautés de son travail

Le cagibi de curiosités c’est un blog sur lequel tu trouveras des articles sur des artisans et designers, sur ma pratique de la photographie et quelques conseils à appliquer en tant que client·es que Studio Cagibi.

Si toi aussi tu es inspirée par l’histoire d’Anna Tou Ceramic, partage-la pour la faire découvrir à plus de monde! 

Articles similaires

Previous
Next